La masturbation - Foire aux question - ecapote prévention et sexualité

PRÉSERVATIFS : LIVRAISON GRATUITE SANS MINIMUM D'ACHAT EN FRANCE (DOM COMPRIS !)

La masturbation – Foire aux question

La masturbation est un aspect très important de la sexualité, car elle permet de mieux se connaître. Interdite et mal vue pendant des centaines d’années, elle revient en force :

Préliminaires et masturbation : retour au sujet


masturbation-foire-aux-question-papaye-concombre

Les réponses aux questions sur la masturbation :

Une masturbation trop fréquente réduit la taille du pénis ?

Non. Cette idée très répandue est totalement fausse, il n’y a aucun lien entre taille de pénis et fréquence de masturbation, du même fait que se masturber souvent ne fera pas grandir le pénis. Une masturbation fréquente a au contraire des effets bénéfiques sur le mental puisque lors de l’éjaculation, se produit chez l’homme la libération d’une hormone nommée dopamine qui correspond à l’hormone du bonheur, semblable à une drogue (non-néfaste).

Mon/Ma partenaire se masturbe : Est-ce normal ?

Oui. La masturbation n’est pas une tromperie, les raisons peuvent être nombreuses pour pousser un homme ou une femme à se masturber, mais la plupart du temps la raison est simplement le bien-être et l’envie de prendre un moment pour soi donc rien d’inquiétant mesdames !

La masturbation se fait en général plus tard chez les filles ?

Oui. Les garçons commencent pour la plupart à se masturber plus tôt que les filles, les raisons sont nombreuses, mais la plus probable est parce que le pénis est quelque chose qui dépasse du corps. Tandis que chez les filles, les organes n’étant pas visibles, l’envie est moins présente. Pourtant, cela est un processus essentiel pour leur développement intime et leur facilité à connaître leur corps et leurs sensations pour leurs futurs rapports. Selon des études, 1 fille sur 2 ne sait jamais masturber avant son premier rapport sexuel.

L’orgasme masturbatoire produit plus de plaisir que l’orgasme coïtal ?

Oui et non. Cela dépend de chacun, le plus souvent les femmes atteignent plus facilement l’orgasme en se masturbant que lors d’un rapport sexuel, mais ce n’est pas toujours le cas, l’intensité du rapport sexuel rajoutant une petite dose d’adrénaline en plus. Pour la majorité des hommes, l’orgasme coïtal est souvent plus intense.

La masturbation permet de mieux connaître ses fantasmes ?

Oui. Toute personne se masturbant a déjà puiser dans son imagination afin de penser à une personne ou à une situation en particulier. C’est ce qu’on appelle les fantasmes. Ils peuvent être donc mieux connu grâce à la masturbation et pourront être plus tard imaginés lors d’un rapport sexuel pour amplifier le plaisir.

La masturbation peut rendre l’éjaculation plus précoce ?

Oui. Ce n’est pas toujours le cas évidemment, mais à force de masturber fréquemment trop vite, un homme va habituer son corps à fonctionner de manière rapide ce qui resurgira pendant les rapports sexuels avec donc une éjaculation précoce ou du moins plus rapide qu’à l’accoutumé.

Depuis quand on se masturbe ?

La masturbation est pratiquée depuis une éternité, et pas que par l’homme ! Les animaux (surtout les primates) ont recours à ce genre de pratiques. Chez l’homme elle existe donc depuis que nous sommes de primates, elle a néanmoins été interdites pendant certaines périodes de l’histoire et notamment à cause des religions. Elle est d’ailleurs toujours interdite dans les 4 grandes religions actuelles : Islam, catholicisme, Hindouisme, et Judaïsme.


  • Pour aller plus loin

Quels sont les zones érogènes chez l’homme ?
Quels sont les zones érogènes chez la femme ?
Pourquoi les préliminaires sont importants ?
Les zones érogènes et leurs rôles chez l’homme et la femme