Sexe et Coronavirus - ce qu'il faut faire et ne pas faire

PRÉSERVATIFS : LIVRAISON GRATUITE SANS MINIMUM D'ACHAT EN FRANCE (DOM COMPRIS !)

Sexe et Coronavirus

Depuis l’apparition du Covid-19, de nombreuses personnes se questionnent sur les risques de transmission du Coronavirus lors d’actes sexuels. Si vous vous êtes retrouvé sur cette page avec comme question en tête « Est-ce risqué de faire l’amour en période de covid-19 », « Le coronavirus peut-il se transmettre par voie sexuelle », «Sexe et Coronavirus sont-ils compatibles» ou encore « Dois-je porter un masque lors d’un rapport sexuel », nous vous promettons d’y voir plus clair après avoir lu cet article.

Les maladies liées à la séxualité

Le coronavirus peut-il se transmettre sexuellement ?

À l’heure où je vous parle, aucune étude scientifique ni recherche fiable répond de manière claire et précise à cette question. D’après le porte-parole de l’Organisation Mondiale de la Santé, le coronavirus ne se transmet généralement pas par voie sexuelle . Il est donc peu probable que vous transmettiez ou soyez contaminé par le covid-19 lors d’échanges de liquides organiques (sperme…). Néanmoins, en utilisant un préservatif, vous mettez toutes les chances de votre côté de ne pas transmettre ou être contaminé par le virus par voie sexuelle.

Cependant, il est évident que d’avoir une activité sexuelle avec un/une partenaire potentiellement contaminé(e) par le coronavirus est dangereux. La probabilité pour laquelle vous soyez à votre tour contaminé par voie respiratoire du covid-19 est très élevée. C’est pour cela que de plus en plus de personnes recommandent le port du masque lors d’un rapport sexuel.

Faut-il porter un masque lors d’un rapport sexuel ?

Peu excitant mais rassurant, de plus en plus de personnes pensent au port du masque lors d’un rapport sexuel. C’est du Canada, plus précisément de Theresa Tam (responsable de la santé publique au Canada) que nous vient cette idée. Cette dernière justifie le port du masque lors d’un rapport sexuel ainsi : 

« en cas de rapports sexuels avec quelqu’un qui ne fait pas partie de votre ménage ni de votre bulle sociale, les partenaires devraient éviter de s’embrasser et faire en sorte que leurs visages ne se touchent pas ou ne soient pas près l’un de l’autre. Dans un tel cas, le port d’un masque couvrant le nez et la bouche est suggéré ».

Theresa Tam, Responsable de la santé publique du Canada

Vous l’aurez donc compris, cette dernière recommande le port du masque lors d’un rapport sexuel avec une personne n’habitant pas avec vous.

En France, aucun responsable politique ou scientifique n’a incité les Français à porter le masque lors de pratiques sexuelles. Si vous ne souhaitez pas porter de masque (ce qui se comprend) nous vous conseillons de pratiquer des positions vous mettant à distance du visage de votre partenaire.

Quelles positions sexuelles privilégier en temps de Covid-19 ?

Si vous ne pouvez pas vous retenir avant la fin de cette épidémie ou que vous en avez marre de la masturbation, vous pouvez toutefois avoir une vie sexuelle avec votre partenaire tout en pratiquant des positions limitant le risque de transmissions du coronavirus. Nous vous proposons donc une petite sélection de positions à pratiquer lors de vos activités sexuelles en restant à distance du visage de votre partenaire.

Voici une petite sélection des positions diminuant les risques de transmission du virus :

La levrette : un classique indétrônable pour prendre du plaisir à distance du visage de votre partenaire.

La chevauchée de Sissi : plus confortable qu’un canapé.

L’escalier de service : si vous êtes adepte de la levrette, alors tentez d’exercer cette position sur un escalier. Par contre, évitez de le faire n’importe où.

Des pratiques sexuelles à exclure en temps de Covid-19 ?

Hélas oui, comme nous l’avons vu en amont de cet article, nous savons que le covid-19 se transmet lors de la projection de gouttelettes, de postillons ou directement par la salive. Il est donc recommandé d’éviter d’embrasser votre partenaire durant l’acte, s’il ne fait pas partie du même ménage. Comment remplacer cet indispensable ? Essayez de pratiquer des massages érotiques ou encore la masturbation mutuelle.

Plusieurs recherches scientifiques ont également trouvé des traces du Covid-19 dans les selles des personnes infectées. Il faut donc oublier l’anulingus qui peut être un risque direct d’infection.

Après toutes les informations que nous venons de vous donner, cela paraît logique mais nous vous recommandons d’éviter les rapports sexuels avec des partenaires occasionnels. Ces derniers n’étant pas de votre entourage proche, le risque de contamination est très élevé. Il en est de même pour les rapports sexuels à plusieurs. On dit adieu à Tinder.

L’avis d’Ecapote sur les relations sexuelles en période de coronavirus

Vous l’aurez donc compris, depuis l’arrivée du coronavirus en France, les pratiques sexuelles sont mises à rude épreuve. Nous savons qu’il est très compliqué d’arrêter à 100% toutes pratiques sexuelles. Si vous souhaitez les poursuivre, afin de minimiser les risques de contamination, nous vous conseillons donc de vous protéger avec des préservatifs, de pratiquer les différentes positions que nous vous avons présentées pour réduire les contacts proches et d’oublier pour un temps vos partenaires occasionnels.

Sexe et Covid : vos questions

Pour ne prendre aucun risque, je peux désinfecter au gel hydroalcoolique mes organes génitaux avant l’acte ?

Surtout pas, vous ne le savez peut-être pas, mais de nombreuses personnes se sont retrouvé avec les mains toutes sèches à force d’utiliser du gel hydroalcoolique. Alors imaginez une seule seconde l’effet d’un gel hydroalcoolique sur vos parties génitales. Il existe par contre des solutions de lavage dédiées aux organes génitaux.

Je peux continuer d’utiliser mes sex-toys ? Oui, s’il s’agit de vos sex-toys personnels, vous pouvez continuer de les utiliser tout en effectuant les nettoyages habituels (lavage à l’eau chaude, désinfections avec du savon et séchage avec un mouchoir unique ou du papier).

Pour en savoir plus

Comment choisir la contraception qui me convient ?