Un deuxième patient guéri du SIDA - ecapote le blog prévention/sexualité

PRÉSERVATIFS : LIVRAISON GRATUITE SANS MINIMUM D'ACHAT EN FRANCE (DOM COMPRIS !)

Un deuxième patient guéris du SIDA

Sida-homme-femme-se-tenant-la-main

Un deuxième patient atteint du SIDA a été guéri grâce à une greffe de cellules souches réussie !

30 mois après la transplantation, le patient numéro 2 ou patient de Londres à été guéri du SIDA ! En effet il ne présentait plus de trace d’infection virale active dans le sang.

L’infection virale a bel et bien disparu, cependant des traces d’ADN du SIDA sont restés dans certains échantillons de tissus du patient. Ces « fossiles » sont peu susceptibles de reproduire le virus selon les médecins ayant pratiqué l’opération. Le premier patient guéri du HIV présentait d’ailleurs les mêmes traces d’ADN après sa transplantation.

Le professeur Ravindra Kumar Gupta, a déclaré : « Nous proposons que ces résultats représentent le deuxième cas d’un patient guéri du VIH. Nos résultats montrent que le succès de la transplantation de cellules souches peut-être un remède contre le VIH, comme l’avait montré le premier succès sur un patient Berlinois il y a 9 ans. »

Il met cependant en garde : « Il est important de noter que ce traitement est n’est à utiliser qu’en dernier recours pour les patients infectés par le VIH qui présentent également des tumeurs hématologiques potentiellement mortelles. Par conséquent, ce n’est pas un traitement qui serait largement proposé aux patients séropositifs suivant un traitement antirétroviral réussi.

Le SIDA n’est pas la seule maladie sexuellement transmissible à laquelle vous pouvez être exposé !

Historique des cas soignés du SIDA

En 2011, un patient basé à Berlin a été le premier patient à être déclaré guéri du virus, trois ans et demi après avoir subi une transplantation de cellules souches. Le traitement comprenait une irradiation corporelle totale, deux cycles de greffe de cellules souches provenant d’un donneur porteur du gène CCR5 32/32 résistant au VIH, et un régime de chimiothérapie.

La greffe vise à rendre le virus incapable de se répliquer dans le corps du patient en remplaçant les cellules immunitaires du patient par celles des donneurs. L’irradiation et la chimiothérapie ciblent les résidus du virus.

Le second patient a subi une greffe de cellules souches, un régime médicamenteux de chimiothérapie à intensité réduite, sans irradiation complète corporelle. En 2019 le VIH a été rapporté en rémission. Ce second patient soigné a permis de fournir des suivis sanguins à 30 mois,

L’avenir du VIH et de sa rémission

Bien que l’exploit soit notable ! Ce n’est que le deuxième patient signalé à subir avec succès ce traitement expérimental, le patient de Londres (second patient à être soigné) sera sous surveillance continue afin d’éviter toute rechute…

Ce type de transplantation est aussi, comme l’a souligné l’auteur de l’étude, seulement destiné à un certain type de patients, présentant un certain type de pathologie.

Ce sont des résultats encourageants dans le traitement du SIDA, mais il reste du chemin à parcourir !


Retour au site ecapote